Johanne Seymour

  • BIOGRAPHIE Ouvrir Fermer

    Johanne Seymour a été comédienne, scénariste (Santa Maria, Diva), metteure en scène (Merci beaucoup!, Jacques et Normand sans protection, Des vrais hommes) et réalisatrice (Emma, Cent titres, La dernière pomme) avant de s'attaquer à l’écriture romanesque.

     

    Le Cri du cerf, son premier roman, est publié en 2005 et Kate McDougall, sa détective fétiche, conquit aussitôt les lecteurs. Eaux fortes, paru en 2012 chez Libre Expression (coll. Expression Noire), est le cinquième volet des enquêtes McDougall. Les romans de cette série ont été, tour à tour, finalistes au Prix de la relève Archambault, au Grand Prix Archambault, au prix Saint-Pacôme ainsi qu’au Arthur Ellis Award. Le Cri du cerf, vendu à la Suisse, puis distribué en France et en Belgique en avril 2016, a été salué par la critique lors de sa sortie.

     

    Séquelles, la minisérie télévisée qu'elle a scénarisée et adaptée de son roman Le Cri du cerf, a été diffusée sur les ondes de Séries+ au printemps 2016 et a enregistré un record de cotes d’écoute jamais égalé pour les productions maison de cette chaîne spécialisée.

     

    Outre la série des enquêtes McDougall, Johanne Seymour a écrit Wildwood, un roman d'apprentissage sur fond noir louangé par les médias, ainsi que Rinzen et l’homme perdu, le premier volume d’une trilogie, mettant en scène une enquêtrice bouddhiste monoparentale d’origine tibétaine et son collègue Luc Paradis, un athée insomniaque, qui arpente les rues du quartier gai le soir venu. De Rinzen et l'homme perdu on a dit: «Il y a chez les protagonistes, autant que dans la narration, une si grande richesse de couleurs, qu'il permet d'entrevoir que cette nouvelle série marquera la littérature d'ici.» D. Marois - Huffington Post.

     

    En plus de ses romans, Johanne Seymour a écrit quatre nouvelles: 233°C, collectif Crimes à la librairie (Druide), Journal of an obsession, collectif Montreal Noir (Akashic books, NY), Le faux cils dans la revue Alibi et Comme un raisin sec, collectif Comme chiens et chats (Stanké)

     

    Johanne Seymour est également fondatrice du festival international de littérature policière, Les Printemps meurtriers de Knowlton (2012-2016).

  • Photos Ouvrir Fermer